SONDAGES     HUMOUR     TELE

Présentement EN FEU


PIGEONQC  |  NOUVELLES  |  POLITIQUE

Le 1er juin, de nombreux patients perdront leur médecin de famille


PUBLICATION
Laurence Perron
28 mai 2024  (6h35)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS




Le ministre de la Santé, Christian Dubé
Crédit photo: Facebook ─ Christian Dubé

Des cliniques médicales au Québec ont informé leurs patients qu'à partir du 1er juin, ils n'auront plus de médecin de famille, souligne un article du journal Le Devoir.

Cette décision résulte de la fin d'une entente avec le gouvernement concernant les patients orphelins, ce qui a entraîné de vives critiques du ministre de la Santé, Christian Dubé. Celui-ci a accusé les médecins de prendre la population en otage pour des fins de négociation.
Par exemple, la Clinique médicale de la Vallée à Saint-Raymond a adressé une lettre à ses patients, déclarant qu'elle ne pouvait plus prendre en charge les patients orphelins sans une nouvelle entente gouvernementale.
Dans un discours devant les militants de la Coalition avenir Québec, le ministre Dubé a exprimé son mécontentement face à l'envoi de ces lettres, qu'il considère comme une initiative coordonnée par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Selon lui, ces lettres étaient toutes identiques et constituaient une directive de ne plus prendre de rendez-vous à partir du 1er juin. Le conflit tourne autour de la fin de l'entente sur l'accessibilité, expirant le 31 mai.
Cette entente a permis à 910 000 patients de s'inscrire auprès des groupes de médecins de famille (GMF), avec une rémunération de 120 dollars par inscription collective.
Cependant, la moitié de ces patients n'a pas eu de rendez-vous médical au cours des deux dernières années.
Le ministre Dubé a déclaré que le problème ne réside pas dans le paiement, mais dans l'efficacité des services rendus. Il a appelé à des négociations sans pression, soulignant qu'il refusait de négocier avec un « gun sur la tempe ». Dans une lettre datée du 12 avril, il avait annoncé à la FMOQ que l'entente ne serait pas renouvelée dans sa forme actuelle, nécessitant une évaluation des résultats, révèle Le Devoir.
En réponse, Dre Caroline Delisle, présidente de l'Association des médecins omnipraticiens de Québec (AMOQ), a critiqué le ministre pour avoir déclaré unilatéralement la fin du financement sans prévoir de transition entre l'ancienne et la nouvelle entente. Les médecins se sentent abandonnés, surtout en ce qui concerne les patients orphelins. Le député libéral André Fortin a également critiqué le ministre, suggérant qu'il aurait dû prolonger l'entente pour permettre des négociations.
Les équipes de Dubé ont affirmé qu'un conciliateur avait été nommé pour ce dossier.
Le premier ministre François Legault a prévu des négociations difficiles dans les semaines à venir, insistant sur la nécessité de rester unis pour améliorer les services de santé pour les Québécois. Il a reconnu l'opposition des syndicats d'infirmières et de médecins aux changements, mais a appelé à persévérer.
En parallèle, la FMOQ a exprimé sa frustration devant l'absence de médecins de famille au conseil d'administration de l'agence Santé Québec, à la suite de la nomination de Christiane Germain.
La Fédération a demandé des explications au ministre Dubé, mais celui-ci a répondu que le conseil d'administration comptait déjà cinq représentants de la première ligne et qu'il travaillait avec ceux qui voulaient collaborer.
Qu'en pensez-vous?
Source Le Devoir:
Des médecins de famille laisseront tomber des patients le 1er juin
SONDAGE
28 Mai   |   170 réponses
Le 1er juin, de nombreux patients perdront leur médecin de famille

Pensez-vous que le gouvernement devrait faire davantage d'efforts pour améliorer le système de santé au Québec?

Oui15490.6 %
Non169.4 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

PIGEONQC.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS