SONDAGES     HUMOUR     TELE

Présentement EN FEU


PIGEONQC  |  NOUVELLES  |  ACTUALITÉ

Desjardins ferme 10 succursales dans le Bas-St-Laurent


PUBLICATION
Maude Pelletier
26 avril 2024  (6h39)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS




Caisses populaires Desjardins
Crédit photo: Les Quartiers du Canal

Desjardins a récemment divulgué un projet de réaménagement qui entraînera la cessation d'activité de 10 centres de services dans la région du Bas-Saint-Laurent, ainsi qu'une adaptation des services dans d'autres zones. Cette démarche fait partie d'un plan plus global visant à fermer 30 % de ses points de vente d'ici fin 2026.

Ces ajustements débuteront par la clôture des centres de services dans certaines municipalités dès le mois de juin.
Les municipalités touchées par ces fermetures incluent :
- Saint-Fabien,
- Saint-Gabriel,
- Saint-Mathieu-de-Rioux,
- Saint-Éloi,
- Saint-Clément,
- Saint-Épiphane,
- Saint-Modeste,
- Saint-Arsène,
- Saint-Louis-du-Ha! Ha!,
- Rivière-Bleue.
Il est important de noter que trois de ces centres offraient uniquement des services-conseils.
Parallèlement, les centres de Notre-Dame-du-Lac et de Saint-Luce verront leurs services transformés respectivement en centres en libre-service et en centres de conseils.
Cette réorganisation n'aura qu'un impact mineur sur l'emploi, avec la perte de moins de dix postes, selon Nicolas Cervant Caron, président du conseil d'administration de la Caisse du Témiscouata.
Les fermetures prévues se dérouleront de manière progressive, touchant les caisses des MRC de Témiscouata et des Basques le 6 juin, et celles des MRC de Rivière-du-Loup, de Rimouski-Neigette et de la Mitis le 13 juin.
Desjardins justifie ces fermetures par une diminution significative de l'utilisation des comptoirs caissiers et des guichets automatiques, qui ne représentent désormais que 1 % et 3 % du volume transactionnel, respectivement.
Afin de pallier à ces fermetures, la coopérative mettra en place plusieurs mesures d'accompagnement pour les clients affectés, comprenant l'automatisation des transactions, des formations sur l'utilisation de leur plateforme en ligne Accès D, et potentiellement des offres de transport temporaire pour faciliter l'accès à d'autres points de service.
Bien que ces fermetures ne surprennent pas certains élus locaux, elles soulèvent tout de même des préoccupations.
Gabriel Belzile, maire de Saint-Clément, exprime peu de surprise, mais s'inquiète pour les services aux entreprises et pour la population âgée de sa région. Il rappelle que l'objectif initial des caisses populaires était de rapprocher les services financiers des citoyens, une approche qui semble aujourd'hui s'éloigner.
De son côté, Roger Martin, maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, constate une diminution considérable des transactions. Sa municipalité, ayant acquis le bâtiment de Desjardins en 2019, prévoit réutiliser l'espace vacant pour des bureaux administratifs.
La décision de Desjardins, bien que stratégique, suscite des questions importantes sur l'accessibilité des services financiers, notamment pour les personnes moins familiarisées avec la technologie.
Source Radio-Canada:
Desjardins fermera 10 succursales au Bas-Saint-Laurent
SONDAGE
26 AVRIL   |   367 RÉPONSES
Desjardins ferme 10 succursales dans le Bas-St-Laurent

Est-ce que vous êtes surpris des fermetures?

Oui9927 %
Non26873 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

PIGEONQC.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS