PIGEONQC  /  NOUVELLES  /  ACTUALITÉ

Pierre Bruneau revient sur son cancer

Publié le 11 septembre 2023 à 19h08
PAR

Pierre Bruneau est revenu sur son cancer en entrevue à Ouvre ton jeu, le balado de Marie-Claude Barrette. L'animatrice lui a entre autres demandé comment il avait réagi à l'annonce de son diagnostic.

Voici la réponse de monsieur Bruneau.

« En fait, comme journaliste, tous les jours, on lisait des nouvelles sur le cancer [...] et moi je savais qu'on s'en allait vers un.

Une personne sur deux va avoir un cancer dans sa vie. Alors je me suis dit bon ben ça arrive et ça m'arrive à moi. La chance que j'ai, c'est un cancer qui est probablement très facile de suivre [...] et j'ai eu deux récidives après et puis ça a permis de juste me concentrer sur la bataille qu'on avait menée.

Puis j'ai vécu ça [...] en 2016 j'étais diagnostiqué [...] en 2018 j'ai une récidive et puis je suis à l'hôpital. J'ai été opéré et tout ça. Je rentre au travail le lundi [...] on était le lundi de Pâques et j'apprends que Jean Lapierre meurt dans un accident et moi je viens de vivre une opération.

J'ai eu une hospitalisation, j'ai été opéré le jeudi, le vendredi et le samedi, je suis à l'hôpital. Le dimanche je sors, le lundi je suis à la maison et le mardi je suis au travail.


Je ne veux en parler à personne de ce que j'ai vécu, mais là j'arrive puis là j'apprends que Jean Lapierre et mon collègue décède. Alors j'ai comme eu une espèce de deux deuils. Mon deuil à moi de savoir que je m'en vais vers un risque que je ne connais pas et là, la mort de Jean Lapierre.

Je ne me sentais tellement pas à ma place. J'ai passé à travers ça aussi, je n'en ai jamais parlé j'en ai parlé cinq ans plus tard quand j'ai publié le livre. »

Il dit aujourd'hui ne plus penser à cette épreuve.

Maintenant, j'y pense même plus. On a des examens de routine et chaque fois que j'y vais, Ginette me pose toujours la même question ''Comment tu te sent ?'' avant d'y aller et je dis ''Je suis sûr que ça va bien aller'' puis effectivement, je n'ai aucune crainte et si ça arrive, parce que ça peut arriver, je me dis que c'est un privilège d'avoir eu la santé jusque là.

Il y a des choses qu'on ne contrôle pas et certainement pas ça. J'ai trop vu d'enfants mourir, j'ai trop vu accompagner trop de familles, accompagner des gens qui me disaient comment on fait pour vivre.

Un deuil, c'est un éléphant qu'on doit manger une tranche à la fois. Une tranche à la fois et puis on y va tranquillement. Une fois, deux fois, ce n'est surtout pas avoir d'indigestion. Tu veux tout gérer ça et c'est difficile à dire.

C'est long le processus et ce n'est pas la même chose pour tout le monde. Mais un deuil doit se vivre. »

Voyez l'entrevue dans son intégralité.


Source : Monde de Stars
10 dernières chroniques
pub